Formations cliniques du Champ lacanien

Collèges de clinique psychanalytique

N°3 : Les conversions de l’hystérie

Editorial par Albert Nguyên

L’hystérique a poussé Freud à inventer la psychanalyse. En avance sur son temps, elle fait « l’air du temps » et, entre refus et révolte, inscrit les transformations, les mutations sociales. La clinique de l’hystérie a donc évolué, comme les qualificatifs successifs que Lacan lui a attribués le signalent : « logicienne, industrieuse, objet précieux, pas femme, qui fait l’homme ». Nous avons fait le pari de la dire « convertible » et même « reconvertible », selon ce trajet qui va du symptôme comme événement de corps au refus du corps et au discours : enjeux de désir. Ce passage au discours va avec l’inscription d’une dimension de jouissance. Le champ de la jouissance, Champ lacanien, reste à construire. Les débuts de cette construction passent par la déconstruction de celle de Freud, nommément sur la question du père et de l’Œdipe et se concluent par une doctrine neuve de la castration. Le travail d’une année des 5 Collèges cliniques et Groupes d’études du Champ lacanien a apporté quelques pierres à cette construction. Les textes que vous pourrez lire dans ce numéro de la revue en témoignent à travers le travail clinique et les réflexions théoriques qui tentent d’articuler l’inconscient et les jouissances. I ! s’agit en effet de rendre compte des transformations de la clinique que la prise en compte de la dit-mension de Réel implique.

Sommaire

I Présentation des Collèges cliniques par Jacques Adam

  • Editorial par Albert Nguyên

II Travaux des Collèges cliniques de France

Si l’hystérique s’identifie : de l’enfant à l’identification triple
  • Ara Martinez Westerhausen : Particularités de l’hystérie dans la clinique avec des enfants
  • Marie-José Latour : La conversion du discours analytique
  • Claire Parada : L’amour, au risque de l’ignorance
  • Viviana Bordenave : Les infortunes d’un pacte sublime
  • Jean-Jacques Gorog : L’hystérique aujourd’hui et ses identifications
Comment le symptôme fait « événement de corps »
  • Anne Meunier : Quand de l’inconscient le corps prend voix chez l’hystérique
  • Stéphanie Gilet-Le Bon : Le cas Champollion
  • Bernard Lapinalie : Quelques conséquences cliniques d’une conversion lacanienne : « La question hystérique »
  • Fabienne Guillen : La passion du corps
  • Laurence Mazza-Poutet : Faire corps
Si l’hystérique veut savoir : le passage au discours hystérique
  • Sol Aparicio : Le fil des formules
  • Muriel Mosconi : Faire désirer : mission impossible de l’hystérique
  • David Bernard : Discours hystérique et capitalisme
  • Claude Léger : Destins de l’hystérie, devenir de la psychanalyse
Comment Lacan « convertit » Freud : les deux âges de la conversion
  • Colette Soler : L’hystérie, bipolaire
  • Sidi Askofaré : L’inconsistance de la conversion
  • Jacques Adam : Répétition et conversion dans l’hystérie Traumatisme et facticité
Si l’hystérique veut jouir : l’heur du champ lacanien
  • Michel Bousseyroux : Jouir de sexcepter
  • Albert Nguyên : Conversion de l’hystérique à la jouissance

III Références du Séminaire XVII de Jacques Lacan

  • L’envers de la psychanalyse (1969-1970)

IV Renseignements pratiques sur les Collèges cliniques du Champ lacanien

  • Renseignements pratiques
  • Bon de commande

V Les auteurs