Formations cliniques du Champ lacanien

Collèges de Clinique Psychanalytique

Journées et stages

Journées

Journée nationale, à Aix-en-Provence

Organisée par le CCP du Sud-Est

Cette Journée a lieu comme chaque année au printemps. Elle permet de présenter des travaux de l'ensemble des Collèges.

La réunion des enseignants aura lieu le lendemain matin.

  • 9h30 - 18h30
  • 21 mars.
  • Aix-en-Provence

Stages

LStage du Havre : « Les complexes : on en sort ? »

Enseignantes référentes : Elisabeth Léturgie et Agnès Roëtland

Avec comme invités : Vicky Estévez et Bernard Toboul

Il y a un écart inhérent à toute l’expérience humaine entre « un plaisir indéfinissable qui mène toute la tendance inconsciente » et « ce qu’il peut y avoir de réalisé, de satisfaisant ». Le complexe psychique en est la conséquence dans le sujet lui même et avec l’autre. Freud a décrit la réalité psychique avec les rêves, les inhibitions, l’inquiétante étrangeté, le complexe d’Œdipe ... pour reconnaître « une angoisse infantile qui ne s’éteint jamais tout à fait » (p. 263 Autres essais, Gallimard 1985).

Lacan au long de ses séminaires et dans « les complexes familiaux » (p. 23 des Autres écrits, Seuil, 2001) déplient les formations de l’inconscient, l’angoisse et les liens complexes à l’intérieur de la famille.

Nous suivrons Freud puis Lacan dans le traitement analytique des complexes.

Stage d'Angers : « Réelle angoisse, angoisse réelle »

Responsables : Marie-Noëlle Jacob Duvernet, Cécile Belliot, Gaëlle Le Page et Véronique Maufaugerat.

L’angoisse est un affect authentique et sa survenue fait signe d’une rencontre dont il faut tenir compte dans la pratique.

Cette importance ne réduit pas la difficulté de son enjeu théorique. Et Lacan est revenu à plusieurs reprises sur cette question en élargissant considérablement sa définition.

Située dans un premier temps comme la rencontre avec l’énigme du désir de l’Autre, l’angoisse se généralise à toute rencontre avec les réels : « l’angoisse, affect type de tout avènement de réel ». Ces deux aspects seront à l’étude.

Et puis il y a les questions de savoir pourquoi les femmes seraient-elles plus angoissées que les hommes ?

Et si l’angoisse est trans-structurale, y a t-il dans la psychose la perception renforcée de la « facticité traumatique de l’existence » ?

Et avec cette définition élargie de l’angoisse peut-on véritablement penser que l’angoisse cesse avec la fin de la cure analytique  

Stage de Rennes : « Fonction de la parole dans l'institution »

Responsables : Marie-Thérèse Gournel, Marie-Hélène Cariguel et Marie-Annick Gobert

Programme non communiqué