Formations cliniques du Champ lacanien

Collèges de Clinique Psychanalytique

Thème de l'année

« Le transfert face aux symptômes ; Ou le transfert face au réel… »

par Geneviève Lacombe

Et le réel, c’est ça qui implique la répétition !

L’expression « face » aux symptômes, sous-entend le rapport de force. Freud, le premier, utilise un vocabulaire guerrier, dans « Remémoration, répétition et perlaboration », signifiant que nous sommes devant un conflit : « …combat permanent avec le patient afin de retenir dans le domaine psychique toutes les impulsions que celui-ci voudrait orienter vers la motricité… le malade va chercher dans l’arsenal du passé les armes avec lesquelles il se défend de la poursuite de la cure et que nous devons lui arracher pièce par pièce ».

Le transfert [qui n’est lui-même qu’un fragment de répétition (…) la répétition [étant] le transfert du passé oublié, non seulement sur le médecin mais également sur tous les autres domaines de la situation présente], le transfert donc présente d’abord une face de coopération à laquelle succède la face de résistance…

Entre le transfert, opérateur de la cure, et la résistance du symptôme qui — comme Lacan l’a souligné — n’est pas uniquement l’expression de chaînes signifiantes refoulées, il y a une part de réel.

Chez Freud, la névrose de transfert c’est la mise en scène d’une situation de combat.

Avec Lacan, qui a d’abord suivi Freud, l’inconscient ce n’est pas la répétition. Pour lui, la répétition ne se déchiffre pas. Ce qui vient résister c’est la jouissance, au-delà du principe de plaisir. Ce qui oppose une résistance au transfert c’est la pulsion, pulsion de mort.

Dans L’envers de la psychanalyse, Lacan situe le point de rebroussement de la conceptualisation freudienne sur le transfert et la névrose de transfert, au moment où Freud introduit l’au-delà du principe de plaisir, que Lacan nomme « jouissance ».

Si le transfert ne vient pas à bout du réel du symptôme, que faisons-nous de ce reste inassimilable qui continue à produire ses effets dans la cure ?

La question se pose pour tout analyste… qu’en faisons-nous de ce reste ?

La réponse lacanienne c’est l’identification au symptôme en fin d’analyse. Cette identification au symptôme c’est l’identité singulière du sujet.

Freud avait ouvert la voie à Lacan : La maladie elle-même ne doit plus être pour lui quelque chose de méprisable, mais devenir bien plutôt un adversaire digne de ce nom, un morceau de son être qui s’appuie sur de bons motifs et dont il s’agit de tirer quelque chose de précieux pour sa vie ultérieure.

Références bibliographiques

FREUD Sigmund
« Traitement psychique », Résultats, idées, problèmes I, Paris, PUF.
Psychopathologie de la vie quotidienne, Paris, Payot.
La Technique psychanalytique, chapitres II (« De la psychothérapie »), VI (« La dynamique du transfert »), IX (« Le début du traitement »), X (« Remémoration, répétition et perlaboration »), XI (« Observations sur l'amour de transfert »), Paris, PUF.
Cinq Psychanalyses, « Fragment d'une analyse d'hystérie », « Remarques sur un cas de névrose obsessionnelle », Paris, PUF.
« Pour introduire le narcissisme », La Vie sexuelle, Paris, PUF.
Conférences d'introduction à la psychanalyse, chapitres XII, XXIII, XXVII, XXVIII, Paris, Gallimard.
« Sur la psychogenèse d'un cas d'homosexualité féminine », Névrose, psychose et perversion, Paris, PUF.
Inhibition, symptôme et angoisse, Paris, PUF, Quadrige.
Nouvelles conférences d'introduction à la psychanalyse, Paris, Gallimard.
« Psychanalyse et théorie de la libido », Résultats, idées, problèmes II, Paris, PUF.
« L'analyse avec fin et l'analyse sans fin », Résultats, idées, problèmes II, Paris, PUF.
« Constructions dans l'analyse », Résultats, idées, problèmes II, Paris, PUF.
« Sur la psychologie du lycéen », Tr. fr., Œuvres complètes, t. XII. Paris, PUF, 2005, p. 331-337 et Résultats, Idées, Problèmes, I, Paris, PUF.
LACAN Jacques
- Ecrits, Paris, Seuil, 1966
« De nos antécédents », p. 65-72.
« Intervention sur le transfert », p. 215-226.
« Du sujet enfin en question », p. 229-236.
« L’instance de la lettre dans l’inconscient ou la raison depuis Freud », p. 493-528.
« D'une question préliminaire à tout traitement de la psychose », p. 531-583.
« La direction de la cure et les principes de son pouvoir », p. 585-645 (et spécialement le chapitre III : « Où en est-on avec le transfert ? »).
« Subversion du sujet et dialectique du désir dans l'inconscient freudien », p. 793-827.
« Position de l'inconscient », p. 829-850.
- Autres écrits,Paris, Seuil, 2001.
« Petit discours à l’ORTF », 6 décembre 1966, p. 221
« Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’École », p. 243-259.
« Allocution sur l’enseignement » prononcée le 19 avril 1970, p. 297.
« La méprise du sujet-supposé-savoir », p. 329-339.
« Allocution sur les psychoses de l'enfant », p. 361-371.
« Note sur l'enfant », p. 373-374.
« L'Acte psychanalytique », p. 375-383.
« Joyce le Symptôme », p. 565-570.
« Préface à l'édition anglaise du Séminaire XI », p. 571-573.
- Conférences
« La Troisième », Rome, 1er novembre 1974.
« Conférence à Genève sur le symptôme », 4 octobre 1975.
« Conférences dans les universités nord-américaines », Scilicet, n° 6-7, Paris, Seuil, p. 15.
- Le Séminaire 
Livre I, Les Écrits techniques de Freud, chapitres IV, V, VIII, XIV, XV, XVIII, XIX. Paris, Seuil, 1975.
Livre II, Le moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse, Paris, Seuil, 1978.
Livre III, Les Psychoses, Paris, Seuil, 1981.
Livre V, Les Formations de l'inconscient, chapitres XVIII, XX, XXII, XXIV, XXVI, XXVII. Paris, Seuil, 1998.
Livre VIII, Le Transfert, chapitres XII XIII XVI XVII XXVI, Paris, Seuil, 1991.
Livre X, L'Angoisse, chapitres VIII, IX, X, XI, XIV, XV, XXI, Paris, Seuil, 2004.
Livre XI, Les Quatre Concepts fondamentaux de la psychanalyse, chapitres X, XI, XVIII, XIX, XX, Paris, Seuil, 1973.
Livre XV, « L'Acte psychanalytique », inédit.
Livre XXII, « RSI », inédit, leçons du 10 décembre 1974 et du 25 janvier 1975.
Livre XXIII, Le Sinthome, Paris, Seuil, 2005, leçon du 16 décembre 1976.
Autres références
Colette Soler : « Les Symptômes de transfert », Cours 1999.
    « Le Symptôme et l'Analyste », Cours 2004-2005.
    « Avènements du réel, de l'angoisse au symptôme », Cours 2015-2016.
    « L'amour qui s'adresse au savoir », Revue des Collèges Cliniques du Champ     (RCCCL), n° 12, « Qu'est-ce qui fait lien ? », Paris, Hermann, 2013.
 
« Que faisons-nous des symptômes ? », Revue des Collèges Cliniques du Champ Lacanien (RCCCL), n° 5, Paris, Hermann, 2006.
« La répétition à l'épreuve du transfert », Revue des Collèges Cliniques du Champ Lacanien (RCCCL), n°10, Paris, Hermann, 2011.
Le Cahiers du stage, Revue du collège clinique de Bourgogne – Franche-Comté, n° 4, 5, 7 et 8.
Daniel Pennac, Chagrins d’école, Paris, Gallimard, 2007.
Martine Menès, L’Enfant et le Savoir – D’où vient le désir d’apprendre, Paris, Seuil, 2012.
Martine Menès, « La “névrose infantile” : un trauma bénéfique », Rééd. Revue, Paris, éd. Nouvelles du Champ lacanien, 2019.
Frédéric Pellion, « L’inconscient, une “puissance de refus”
  • Site officiel des Collèges de Clinique Psychanalytique du Champ lacanien
  • www.cliniquepsychanalytique.fr